29 juillet 2022 - L'équipe - Rencontres et lendemains

#Teaser – Voyage aux confins des temps

Découvrez le teaser rétrofuturiste du jeu “Voyage aux confins des temps”, une animation proposée dans le cadre du festival des sciences sociales Allez Savoir, dont la thématique 2022 est “À contre temps“.

Le pitch du jeu :

Le jeu de piste “Voyage aux confins des temps” se déploie au sein de la Vieille Charité et propose aux visiteurs et visiteuses de parcourir passé, présent et futur, seuls ou en petits groupes d’exploration, afin de questionner l’historicité et la diversité culturelle des récits d’effondrement. Dans une ambiance mêlant raison et déraison, les participants et participantes sont amenées à rencontrer cinq personnages inspirés de l’histoire et des mythes associés à la chute civilisationnelle, la disparition des mondes ou la fin des temps, puis à résoudre une mystérieuse énigme.

Création originale de l’association marseillaise Le Tamis – Anthropologies coopératives, spécialisée dans la médiation des sciences sociales, cette animation destinée aux petits comme aux grands propose une expérience ludique stimulant la réflexion et le questionnement vis-à-vis des discours contemporains associés à la collapsologie et à la fin des temps.

Animation : Flo Boux, Julia Henin, Lucille Florenza, Violeta Scioville et Mikaëla Le Meur

 

Retrouvez une présentation des intervenantes du Tamis ainsi que toutes les informations pratiques sur le site du festival.

Lors des éditions précédentes, vous aviez aimé l’Odysée surnaturelle ? Tiss-Me – sur le fil migratoire ? Alors rejoignez-nous !

Disclaimer : ce teaser vidéo ne fait pas partie de la communication officielle du festival. C’est une initiative (décalée) du Tamis ! Voilà en revanche l’affiche officielle :

AS#3_AFFICHE-40x60
1 juillet 2022 - Violeta - Ateliers

Du lycée au cinéma : récits d’enquête d’apprentis anthropologues

Chausser les lunettes de l’anthropologue, pour (re)découvrir des mondes (mé)connus et ceux qui y travaillent… Au cours d’une série d’ateliers animés en avril de cette année par Marjolaine et Violeta, animatrices anthropologues Tamis, les élèves de la classe Passerelle du lycée de La Calade ont découvert et expérimenté les outils de l’enquête ethnographique. Après deux séances d’enquêtes, l’une dans l’enceinte de leur lycée, et une autre dans les coulisses du cinéma L’Alhambra, voici leur restitution, où les participant.e.s ont créé de beaux portraits audio-visuels en se servant de leurs voix, des photos prises pendant les enquêtes et deux cartographies sensibles.

Les cartographies ont été faites à la fin des séances d’enquête pour permettre aux participant.e.s de visualiser collectivement leur exploration des salles du lycée et du cinéma. A l’aide de leurs carnets de terrain, ils.elles se sont souvenu.e.s des rencontres et des expériences qui les avaient le plus marqués pendant l’enquête et ont rempli le fond d’une carte proposé par les animatrices avec des descriptions, des citations des personnes interviewées, leurs observations et leurs sentiments subjectifs, qui ont ensuite été transformés sous forme de récits, à réécouter ici.

photo Alhambra4

photo séance de réstitution2

AU LYCÉE

Jeunes bacheliers.ères de filières professionnelles, ils.elles se préparent pendant un an à leur entrée dans les études supérieures. Leur initiation à l’anthropologie se teinte de toute leur curiosité pour les parcours personnels et professionnels des personnes qu’ils vont rencontrer durant leurs enquêtes. Après une première séance d’introduction de l’anthropologie et de ces outils, et d’une formation aux exercices d’observation et d’entretien, le groupe est prêt pour se lancer dans leur première enquête. Les apprentis anthropologues collectent la parole d’une grande variété de personnels du lycée qu’ils.elles côtoient tous les jours, découvrant des parcours qui les surprennent. En pleine énième vague Covid au moment de l’enquête, ils.elles décident de mettre en avant leur rencontre avec Laurence, infirmière du lycée.

 

Capsule n°1 : Le bureau de l’infirmière Laurence

avec les voix de : Jean-Christophe et Ben

bureau infirmière1

Crédits : toutes les photos des lieux explorés ont été prises par les élèves participants du lycée La Calade

photocarte_infirmière

 

A L’ALHAMBRA

Après cette première enquête dans un lieu connu, leur lycée, les jeunes partent à la découverte d’un autre lieu, moins connu cette fois. Au cinéma de l’Alhambra ils.elles ne connaissaient que la grande salle où ils vont régulièrement en classe pour voir des films. L’enquête leur donne cette fois l’occasion de découvrir les coulisses. En parlant avec le directeur, et la directrice adjointe, le projectionniste, le caissier et un stagiaire, ils.elles les interrogent le sur leur travail quotidien, leur parcours professionnel et sur le fonctionnement de l’Alhambra comme cinéma associatif. Le groupe profite d’un accès exceptionnel aux bureaux, au jardin, aux archives et à la salle de projection. Très inspiré.e.s par ces rencontres et découvertes, leur restitution nous permet de revivre à travers leurs yeux et leur voix l’ambiance des lieux et des rencontres qu’ils.elles ont choisi pour partager ici en forme des portraits sonores.

 

Capsule n°2 : On commence notre enquête à l’Alhambra

avec les voix de : Hacene, Jean-Christophe, Ben, Chaouline, Meliza et Sarah

photo Alhambra1

 

Capsule n°3: La salle de spectacle

avec la voix de : Sarah

salle de spectacle

 

Capsule n°4: La Salle de Projection

avec la voix de : Hacene

salle de projection1
salle de projection2
photocarte_salleprojection1

 

Capsule n°5 : Le directeur de cinéma William et le tableau d’Ernest Pignon-Ernest dans son bureau

avec les voix de : Sarah et Meliza

photocarte2
Tableau Ernest Pignon-Ernest

 

Capsule n°6 : La directrice adjointe du cinéma Amélie

avec la voix de : Chaouline

entretien Amelie

 

photocarte1a

 

Ces ateliers ont été financés par la Région Sud dans le cadre du programme APERLAC. Le Tamis remercie l’équipe pédagogique du lycée La Calade et le cinéma L’Alhambra pour cette belle collaboration et leur chaleureux accueil.

 

 

9 mai 2022 - L'équipe - Rencontres et lendemains

Assemblée générale

PXL_20220507_103110100

C’est dans la bonne humeur que s’est tenue ce samedi 07 mai 2022 notre assemblée générale à Coco Velten. Profitant d’un rayon de soleil printanier, nous avons inauguré cette réunion dehors. Les T’ami.e.s ont présenté les activités qui s’étaient déroulées pendant les années 2020 et 2021, pour pallier l’absence d’AG l’an passé, en raison de la pandémie. Une attention particulière a été portée aux ateliers menés par le Tamis dans le cadre du projet Mix Mezze. Ce projet d’exposition itinérante initié par le Mucem et en lien avec l’exposition permanente « Grand Mezze » propose à des marseillais·es de collecter des matériaux pour enquêter à partir de la question « Qu’est-ce qu’un repas réussi ? ».

D’autres projets ont été présentés, tels que l’[É]mois du travail organisé à Coco Velten, la participation au festival Allez Savoir à l’EHESS en septembre dernier – en perspective d’une nouvelle édition en septembre prochain, lors de laquelle le Tamis sera à nouveau présent ! – l’accueil de stagiaires tout au long de ces deux années et le précieux travail de retranscription d’entretiens qui continue à faire vivre le Tamis.

N’hésitez pas à rejoindre l’aventure pour l’année 2022, de nombreux projets sont au programme ! Pour télécharger notre RGA 2020-2021, c’est par  ! Et si vous voulez adhérer au Tamis, par ici !

11 octobre 2021 - L'équipe - Les plis

>> Le Pli de l’automne 2021

Capture d’écran 2021-10-11 à 15.34.24

Cliquez sur l’image pour le lire en entier ! Et abonnez-vous sur ce lien.

5 octobre 2021 - L'équipe - Rencontres et lendemains

Octobre : [É]mois du travail

On vous concocte une série d’événements et d’activités sur la thématique du TRAVAIL avec l’équipe de Coco Velten depuis quelques temps déjà et c’est ce mois-ci !

Bannière FB

Voici l’édito :

En ce mois d’octobre 2021, Coco Velten propose de réfléchir au travail en parcourant le fil tendu entre la passion de l’engagement et le besoin de gagner sa croûte. Sacrée performance de funambule que de maintenir un équilibre entre nos vies professionnelles et personnelles, entre la satisfaction du travail bien fait et celle du frigo bien rempli, entre la grande cause à défendre et nos besoins individuels si simples et si fondamentaux.

Vers quel bout penchez-vous ?
Passionné·e ? Détaché·e ?
Vous vous sentez peut-être à l’aise au milieu du chemin ?
Ou bien alors un petit vertige vous étreint ?

L’association Le Tamis – Anthropologies coopératives vous propose de déplier toutes ces questions à travers différents moments de réflexion joyeuse et de partage d’expériences sensibles, en mêlant sciences sociales, éducation populaire et démarches artistiques. Conférence débat, ateliers d’expression, d’enquête, « workchope de bière » ou encore spectacle loufoque et acide viendront ponctuer ce mois pour mettre en travail nos émotions et nos esprits, dans l’espoir que le cocktail Coco-passion-travail produise à la fois ivresse et lucidité. Encore une petite coupe ? Attention, l’abus de travail nuit à la santé !