18 octobre 2018 - L'équipe - Rencontres et lendemains

Migrations – nos voix, nos chemins de traverse – 24, 25, 26 octobre 2018

La rencontre « Migrations : nos voix, nos chemins de traverse », organisée à Marseille du 24 au 26 octobre 2018, est le premier jalon d’un projet exploratoire, voire d’une « fabrique », entre arts, sciences et militances. Venez participer à cet événement élaboré par trois jeunes chercheuses spécialistes des migrations: Lucie Bacon, Amandine Desille et Noémie Paté, en  collaboration avec Le Tamis et le Réseau Migrations.

Partenaires : Equitable Café, Casa Consolat, Dar Lamifa, Librairie Maupetit, UMRs Migrinter, TELEMMe, Institut des Sciences sociales du Politique.

C’est la semaine prochaine !

Retrouvez le programme détaillé sur le blog dédié à l’événement : traverses.hypotheses.org

Et l’affiche, ci-dessous:

Télécharger (PDF, 5.18MB)

14 septembre 2018 - L'équipe - Rencontres et lendemains

Le Tamis au Séminaire des “Fabriques de sociologie” – 29/09 Paris – Saint-Denis

T’ami.e.s parisien.ne.s !

À vos agendas :
Lucille et Mikaëla (re)présenterons Le Tamis lors du séminaire des Fabriques de sociologie, organisé à l’Université de Paris 8 – Saint Denis le samedi 29 septembre prochain de 9h à 18h.

Au programme de la journée, des interventions sur l’éducation populaire et la recherche buissonnière, ainsi que des ateliers pour cogiter, discuter et se rencontrer.

Racines4


Venez nombreux.ses !

Toutes les infos pratiques sont disponibles ici :
http://www.fabriquesdesociologie.net/category/seminaire-national/

2 août 2018 - Mikaëla - "Hypothèses"

« Nous croyons au pouvoir émancipateur de la fiction »

Romans, cinés en plein air, balades contées ? L’été serait-elle la saison de la fiction ? Entre fiction et réalité, poésie et politique, prise de recul et engagement – voici un petit compte rendu d’une discussion filmée sur Mediapart, avec Lola Lafon, Didier Daeninckx et Olivier Cossu, et présentée par Fabien Escalona.

[ Courage à celles et ceux qui font l’impasse sur les vacances ce coup ci – on vous attend à la session de rattrapage ! ]

« Nous croyons au pouvoir émancipateur de la fiction »

25 juin 2018 - L'équipe - Rencontres et lendemains

Poubelles nos vies ? Atelier débat + projection

Prospective & Coopération et Le Tamis vous invitent le jeudi 5 juillet 2018 à participer à l’événement en deux parties :

« Poubelles nos vies ?

Mythes et réalités de l’industrie globalisée du recyclage. »

 

15h-17h : Atelier-Débat – partage d’expérience.

Sur inscription : contact[at]prospectivecooperation.org ou contact[at]letamis.org

17h30-19h30 : Projection du film documentaire “Plastic China” – Jiu Liang Wang – 2016 (88 minutes) + discussion.

Les places sont limitées : par précaution, emportez un coussin avec vous !

Le lieu : Place du marché, Les Docks village, Marseille

L’atelier est accueilli aux Docks par l’exposition photographique « La Mise en Image du Rebut. Matières, corp(u)s et pratiques autour des déchets », présentée sur la place du marché du 3 au 17 juillet 2018 par le réseau Sociétés Urbaines et Déchets et l’Agence Française de Développement – qui participe également au financement de l’événement. Vous pouvez également assister à l’inauguration de cette exposition le 3 juillet, à partir de 18h.

Affiche_expo_Mise_en_image_du_rebut

ATELIER-DÉBAT 15h-17h / argumentaire :

« Depuis le 1er janvier 2018, la Chine a fermé ses frontières à l’importation de 24 types de matières détritiques (notamment des papiers, plastiques, textiles). Depuis plusieurs décennies que le pays s’était ouvert au commerce international, ces déchets, principalement venus des États-Unis ou d’Europe, étaient recyclés par différents acteurs allant des fabriques familiales artisanales aux entreprises industrielles de dimension nationale. Mais la Chine ne veut plus être « la poubelle du monde » et souhaite désormais choisir les matières qui entreront sur son sol en fonction de leur qualité.

Cette actualité internationale révèle l’économie mondialisée du déchet et du recyclage qui s’est progressivement structurée sur les opportunités offertes par les échanges internationaux et dont la Chine n’est pas le seul protagoniste. Ce sont des multiples chaînes d’acteurs qui, de proche en proche, sont impliqués dans ces échanges et ces transformations matérielles à travers le monde. Ces personnes ont construit leurs devenirs individuels et collectifs sur des gisements de déchets qui continuent de croître : des mines d’ordures qu’ils espèrent transformer en or.

Comment penser les enjeux socio-économiques, politiques et écologiques associés à ces circulations matérielles ? Peut-on considérer les déchets comme des indicateurs de développement ou des révélateurs des inégalités ? Comment comprendre et raconter les histoires des personnes impliquées dans ces filières entremêlées : entre archétypes globalisés et destins singuliers ? Que faire des images circulantes, des relais médiatiques et des imaginaires associés à ces pratiques du déchet ? Quelles images et quels discours produire et à quelles fins ? »

PROJECTION DU DOCUMENTAIRE 17h30-19h30 / Résumé :

« Plastic China » – Jiu Liang Wang – 2016 (88 minutes)

Nous produisons chaque jour une quantité de déchets qui disparaissent très rapidement, mais où vont-ils ? Plastic China met en lumière le fait que tous les déchets plastiques du monde terminent en Chine. Yi-Jie, une jeune fille non scolarisée de onze ans, travaille avec ses parents dans un atelier de recyclage. Elle souhaite plus que tout aller à l’école. À travers les histoires de deux familles, le film dévoile comment ces déchets sont recyclés à mains nues et comment ces familles souffrent de dommages irréversibles afin de gagner leur vie.

Capture d’écran 2018-06-25 à 13.03.49

Organisateurs et partenaires :

Prospective & Coopération ; Le Tamis – Anthropologies coopératives ; SUD – Société Urbaines et Déchets ; AFD – Agence Française de Développement.

Les débats seront animés par Mikaëla Le Meur, anthropologue, terminant des recherches de doctorat à l’Université libre de Bruxelles sur la question des déchets plastiques et du recyclage au Vietnam et co- administratrice du Tamis, et par Jérémie Cavé, consultant-chercheur indépendant en écologie urbaine, enseignant à Sciences Po Toulouse et auteur de l’ouvrage La Ruée vers l’Ordure.

Vous pouvez télécharger le document de présentation en PDF ou relayer l’événement sur Facebook.

3 juin 2018 - L'équipe - Récits en plein vol

Matières plastiques – matières à tamiser !

Le Tamis a participé à la réalisation de l’exposition itinérante interdisciplinaire et trilingue (français, vietnamien, anglais) financée par l’IRD – Institut de Recherche pour le Développement – et intitulée “Matières plastiques : des vies sauvages”. Cette exposition de médiation scientifique qui retrace les vies sociales et environnementales des matières plastiques au Vietnam en variant les échelles de regard “propose de rendre sensible et accessible les enjeux locaux et globaux liés à la matière plastique, une matière populaire, démocratique, mais dont les effets sur l’environnement sont de plus en plus inquiétants.”

Ce projet résulte de la rencontre entre Émilie Strady, géochimiste des eaux à l’IRD et rattachée au CARE – Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau de Ho Chi Minh ville, et Mikaëla Le Meur, anthropologue (Université libre de Bruxelles) et membre du Tamis ; toutes deux investies dans des recherches sur les plastiques, l’une du point de vue des sciences environnementales, l’autre du point de vue des sciences sociales.

Kiêu Lê Thuy Chung, géologue vietnamienne travaillant également au CARE, et Nguyen Phuong Anh, assistante de communication à l’IRD, se sont ensuite jointes à l’équipe de réalisation de cette exposition destinée au grand public, au Vietnam et ailleurs, tant les questions soulevées sont globales.

Le Tamis a quant-à lui été mobilisé pour la conception et la réalisation graphique de l’exposition et, suite à un appel d’offre, c’est Elza Montlahuc (ou Elzazimut !), graphiste et illustratrice, qui a mené cette entreprise à terme.

En travaillant de manière rapprochée avec les chercheuses et l’équipe du Tamis, Elza a donné forme au propos textuel et photographique de l’exposition. Des illustrations et autres objets graphiques structurent les 22 panneaux : une alliance sensible entre le fond et la forme !

L’exposition a été inaugurée le 8 mai dernier au Vietnam, lors de la conférence internationale “Science for Development” (la science pour le développement), organisée par le centre ICISE, de Quy Nhon (un succès !)

Elle doit circuler dans le pays durant toute l’année 2018 et l’on espère qu’elle viendra un jour à Marseille…

B-ICISE-center2

EXPO-J-Scène

EXPO-L-Déjeuner-derhors2

Photographies : Mikaëla Le Meur

Pour les curieux.se.s

Voici une vidéo qui présente le travail de recherche que mènent Émilie Strady et Kiêu Lê Thuy Chung sur la pollution des rivières par les plastiques à Ho Chi Minh Ville (réalisation : Jean-Michel Boré).

Et un épisode de l’émission Cultures Monde sur France Culture où l’on entend Mikaëla parler un peu plus du recyclage des déchets plastiques au Vietnam :